Voyage initiatique au cœur du pays Maasaï

« Sur la voie maasaï de votre chemin intérieur »

« Entim e Naimina Enkiyio : La Forêt-de-L’Enfant-Perdu signifie notre survie, notre âme, notre passé et notre futur. Nous en faisons partie autant qu’elle est une partie de nous-mêmes. Notre culture a su la préserver car elle est spirituellement au cœur de nos vies. »

 Chant de femmes maasaï

Au cœur d’une forêt primaire unique au monde en matière de biodiversité (d’une superficie d’environ 900 km2, à 2700 mètres d’altitude, au sud-ouest du Kénya, à la frontière avec la Tanzanie, elle est constituée d’une diversité endémique de grands arbres millénaires ainsi que d’une faune sauvage en abondance), épicentre spirituel de la culture maasaï, vous recevrez à partir du camp de base de Neloita –composé de matériaux entièrement naturels, avec un potager en permaculture, et une plantation d’Artémisia Annua- durant une semaine complète d’immersion, l’enseignement exceptionnel de plusieurs générations de Maasaï, hommes ou femmes, accompagné de rituels, de danses et de bénédictions, en complément du mien, fait quotidiennement de respirations, de méditations et de marches d’éveil (avec faune sauvage et plantes médicinales).

 

Quatre voyages par an, avec des groupes restreints de participants (maximum :12)

Contactez-moi pour plus d'informations

S'élever toujours plus haut 😍

Publiée par Alexandra Dugast sur Vendredi 6 septembre 2019

Témoignages

Nous n’avons pas fait le voyage, c’est le voyage qui nous a faits. Nous nous sommes laissés embarquer au gré d’un temps « d’éternité » qui nous a fait remonter en nous-mêmes jusqu’à rencontrer notre Source commune, là où les grands prophètes maasaï s’inspirent et insufflent l’espoir et la joie. Oui, il ne s’est pas simplement agi d’un voyage spirituel. Ce voyage était bel et bien Initiatique. Ashe. Merci

Cher Xavier, Enk’Aï ( La Déesse – La Force Intelligence Supérieure) est toujours dans mon cœur parce que ton enseignement l’a véhiculée avec sincérité chaque jour. Ce voyage, à travers ton enseignement m’a remplie d’une énergie magique et d’une belle compréhension de moi-même. Nous avons parfois été au bout de nos émotions, mais tu as toujours su sortir de nous le meilleur par ta délicatesse. Ce partage d’amour n’a pas de prix et je suis toujours très émue quand je repense à tous ces moments lumineux entre nous et les Maasaï. On te le doit car tu nous as appris à vibrer Maasaï, à aimer Maasaï, à comprendre leur philosophie et leur belle sagesse. Nous avons fait un voyage au bout de nous-mêmes à travers tes enseignements bien choisis, les proverbes pleins de sagesse, les exercices en conscience, ton humour aussi. Quel bonheur de se sentir vivante à l’intérieur !

Pour moi qui suis en recherche depuis des années, ton enseignement est vraiment une TRANSMISSION de ce que tu as découvert en VIVANT auprès des Maasaï. Pas besoin de papier ni de crayon, pas besoin de faire de grandes démonstrations intellectuelles, on peut laisser sa tête en Europe, il suffit d’ouvrir son cœur (pas toujours facile) et se laisser guider par l’Energie présente ; être attentif à cette PRESENCE qui accompagne chacun de nous. C’est cela que tu transmets et que tu nous invites à VIVRE à notre tour. C’est beaucoup plus fort que de longs discours. Ashe, ashe.

L’enseignement de Xavier au cœur du pays maasaï complète les « 4 cercles maasaï du Bonheur ». Dans une ambiance simple, joyeuse et respectueuse de chacun, délivré de personne à personne, son message s’adresse à notre Etre dans son entier. Il nous parvient au travers de notre souffle, de nos yeux, de nos narines et des vibrations de la voix dans l’air, par le contact de notre peau… Dans le contexte de ce voyage, l’enseignement des 4 cercles prend une dimension plus large et aussi plus profonde. Car il s’ancre en nous en pénétrant jusqu’au cœur de notre Etre ; car il est illustré, confirmé, soutenu et appuyé par le pays qui nous entoure, sa nature et les hommes qui la peuplent. Les exercices sont simples et faciles à mettre en pratique. Les mettre en œuvre à plusieurs leur donne une dimension de partage et d’Amour avec un grand A ainsi qu’une très grande tendresse. L’ouverture et la connexion à Enk’Aï qu’ils opèrent sont elles aussi bien palpables. Elles nous sont perceptibles non seulement physiquement mais également sur un plan plus subtil.